Informations en cas de problèmes
 

·         Marque sur le plancher à la suite d’une chute d’objet.
Quoique nous utilisions les termes hardwood en anglais et bois franc en français, cela ne fait pas de votre plancher un produit à l’épreuve de toutes marques causées par un objet échappé ou tout simplement par des talons trop insistants.
Chaque essence possède ses propres caractéristiques, certaines sont plus compressibles que d’autres. La dureté du bois est mesurée par un test Janka.
 
·         Selon Le Poseur, ce qui peut causer que des planches du plancher semblent gonfler, à l’allure d’une planche à laver ou de vagues.
Le gonflement ou l’apparition de coffrage sont dus à une variation de l'humidité interne des lamelles. Cette situation n'est pas liée à un défaut du produit, mais aux conditions environnantes.
La cause de ce changement d'humidité peut provenir de différentes sources:
Humidité trop élevée du sous-plancher ou sous-sol très humide : Le dessous de la planche absorbe plus d'humidité que le dessus, ce qui se traduit par un gonflement inégal entre le dessus et le dessous de la lamelle, provoquant le coffrage.
Fuite ou déversement d'eau sur le plancher : L'eau s'infiltre entre les lamelles et est absorbée par le dessous de celles-ci. Cette situation se traduit par un gonflement du dessous de la lamelle causant ainsi le coffrage.
Humidité relative trop élevée : Durant les périodes humides, le bois absorbe l'humidité de l'air ambiant et prend de l'expansion. Puisque les pièces sont fixées au sol à l'aide d'attaches, elles ne peuvent se déformer librement et poussent les unes sur les autres, provoquant une déformation (coffrage). Un joint d'expansion insuffisant accentue ce phénomène.
Le Poseur recommande, un environnement climatique intérieur stable qui est la clé de la stabilité optimum d’un plancher de bois. Consultez notre guide d’installation pour plus de détails.
L'Agence de l'efficacité énergétique du Québec croit que le bois franc et le chauffage radiant sont incompatibles. Car, selon elle, cela donne lieu à un écart d'humidité entre la surface et la sous-face. À moins d'utiliser des bois composites ou d'ingénierie moins sensibles aux «différentiels» d'humidité.
 
·         Espacement entre les lamelles du plancher.
L'apparition d'espace entre les lamelles est due à une variation de l'humidité interne des lamelles. Cette situation n'est pas liée à un défaut du produit, mais aux conditions environnantes.
La cause de ce changement d'humidité peut provenir de différentes sources :
Lamelles trop humides avant l'installation : Les lamelles ont été installées avec un taux d'humidité interne trop élevé. Ce gain d'humidité peut être causé par plusieurs paramètres, tels l'entreposage des lamelles dans un environnement très humide (béton pas sec, sous-plancher trop humide, peinture fraîche, etc.), le transport des lamelles sous la pluie au moment de la livraison, etc. Le bois a donc absorbé l'humidité, provoquant un gonflement avant l'installation. Une fois le plancher installé et les conditions ambiantes revenus à la normale, le bois perd l'humidité excédentaire et, par le fait même, rétrécit et laisse un espace visible entre les lamelles.
Humidité relative trop basse : Le taux d’humidité de l'air est trop bas (souvent en hiver) et les lamelles ont tendance à perdre de l'humidité donc à rétrécir. Cette situation est fréquente en période hivernale et, dans la plupart des cas, les lamelles reprennent leur forme à la saison suivante.  
 
Lamelles trop larges : La mode actuelle, étant aux lamelles plutôt larges, selon Le Poseur, elles ont l'inconvénient d'être sujettes à créer un espacement entre elles plus important. Plus la lamelle est large, plus elle sera sujette à travailler suite aux assauts du climat ambiant ! Donc à vous de faire le choix qui vous convient le mieux.